Actes 3, 1-26. Le relèvement de l’infirme comme paradigme de la restauration d’Israël

Cette étude, consacrée au récit d’Ac 3, 1-26, poursuit deux questionnements chers à la narratologie. D’une part, elle travaille à préciser l’articulation entre événement et discours dans l’œuvre lucanienne, éclairant sur la base d’Ac 3 la manière dont la parole vient investir de sens l’épisode sur lequel elle se greffe. D’autre part, elle se risque à mettre en lumière le lien noué entre discours et intrigue surplombante. Les multiples prises de parole qui scandent le récit des Actes n’ont pas comme unique rôle de re-dire les événements relatés ; elles ont aussi pour fonction d’installer les épisodes singuliers dans le macro-récit. Dans le cas particulier d’Ac 3, Simon Butticaz montre comment le sermon du Temple érige la guérison du boiteux de la Belle Porte en archétype du relèvement de « nombreux en Israël » (Lc 2, 34b).

The numerous discourses punctuating the story of the Acts of the Apostles do not only aim at retelling the narrated events. Suggesting that their function is to locate the particular episodes in the macro-narrative, Simon Butticaz argues that, in the particular case of chapter 3, the sermon at the Temple raises the healing of the lame man at the Beautiful Gate to the status of an archetype of the « rising of many in Israel » (Luke 2:34b).

Télécharger l'article gratuitement

p. 177-188

Auteur

BUTTICAZ Simon
Docteur en théologie, Simon BUTTICAZ est chargé d'enseignement et de recherche en Nouveau Testament et traditions chrétiennes anciennes à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Lausanne.